Vous cherchez
un MÉTIER

Tapissier(ère) industriel(le)

DESCRIPTION
Le ou la tapissier(ère) industriel(le) réalise le garnissage et l'habillage de fauteuils, sièges, canapés et matelas produits en séries. En toute sécurité, il ou elle doit produire la quantité de travail requise et répondre aux exigences de qualité.

Conditions d'exercice du métier

Autonomie et responsabilité
Selon la taille de l'entreprise, ce poste dépend d'un chef d'équipe ou du chef d'atelier. Autonome pour l'exécution du travail prescrit, il ou elle en assure la responsabilité en terme de qualité.
Moyens et ressources
Equipements dépendant de l'activité et du degré d'automatisation : Tables de travail, cutters, machines pour la coupe (Lectra system), ciseaux électriques à lames verticales, tables de dépression. Scies et machines à commande numérique. Machines à coudre industrielles de plusieurs types : plates, à surpiquer, raseuses, agrafeuses, pistolets à colle, aiguilles à capitonner, ciseaux, pinces, etc. Machine spéciale pour coudre le galon de finition des matelas. Machine à lever ou faire tourner le siège, pied à rotule. Gestion de documents de fabrication et de suivi, plans, gabarits, modes opératoires.
Relations internes et externes
Travail en équipe et par atelier spécialisé sauf dans de petites unités de fabrication où il est possible de garnir de A à Z. Relations internes avec ses collègues, son chef d'atelier qui donne le travail et les instructions, éventuellement avec un moniteur pour les nouveaux modèles ou pour une formation à un nouveau poste. Pas de relations externes.
Environnement de travail
Il ou elle travaille dans un atelier industriel, où les consignes de sécurité doivent être strictement respectées. Les horaires peuvent être postés selon l'organisation de l'entrepr

Parcours professionnels

Formation initiale
Une formation de niveau V est requise telle que : CAP de tapisser d'ameublement en décor ou tapissier option couture. Le CAP peut être complété par un diplôme de niveau IV : BTM tapissier (brevet technique des métiers) ou par un BP (brevet professionnel).
Formation continue
L'accès est également possible par une formation en alternance ou continue chez un professionnel qui transmettra ses compétences. Présenter le concours des Meilleurs Ouvriers de France permet, en cas d'obtention du titre, une reconnaissance professionnelle valorisante. Pour bien maîtriser les diverses applications de mise en ?uvre des textiles, plusieurs années d'expérience sont nécessaires.
Passerelles
Evolution possible après quelques années vers un poste de chef d'atelier, une création ou une reprise d'entreprise artisanale pour travailler à son compte Evolution possible vers un poste similaire dans toute autre entreprise artisanale, voire dans une entreprise industrielle avec une formation d'adaptation au poste de travail.

Activités principales

Préparer son travail, découper et piquer les différents éléments
  • Préparer : étudier les documents de fabrication et de suivi, préparer les matériaux (tissu, cuir, dacron...), trier les peaux
  • Découper : contrôler les peaux (cuir) et repérer les défauts ; positionner les gabarits en perdant le moins de place possible et en tenant compte des motifs ; couper le tissu ou la peau ; préparer les ballots
  • Piquer : assembler et coudre les différents éléments coupés ; effectuer les opérations de rasage et de surpiqûre ; assembler la housse et poser les toiles, capitons, joncs, fermeture éclair, élastiques, etc. ; assembler les coussins
  • Préparer les blocs de mousse : tronçonner les mousses en blocs ; découper les pièces et les usiner à l'aide de gabarits ; assembler et encoller les blocs
Réaliser la garniture et l'habillage, monter, exécuter les finitions et contrôler
  • Mettre en place les supports de garniture : les sangles, les ressorts, les cartons découpés à partir des calibres, etc. ; agrafer la toile sur les carcasses montées au préalable
  • Mettre en place les éléments de rembourrage : empocher les coussins, le dos, les bras ; capitonner le dos
  • Recouvrir : housser les carcasses ; agrafer les housses et la toile de fond
  • Monter et visser : poser les accessoires ; visser les pieds, les bras ; poser les mécaniques articulées et les matelas pour les canapés et banquettes
  • Exécuter les finitions invisibles ou apparentes et emballer
  • Contrôler la qualité à chaque étape et transmettre les informations (suivi, défaut ou anomalie)
Résultats attendus
  • Quantité réalisée à l'heure ou à la journée
  • Qualité : aspect visuel, piqûres nettes, tissu bien posé sans plis, agrafes masquées, pas de retouches...

Compétences requises

Compétences spécifiques
  • Lire un plan, travailler sur plans, optimiser le matériau
  • Connaître les matériaux travaillés, les défauts du cuir
  • Connaître les produits utilisés (colles, solvants, etc.) et leurs caractéristiques
  • Maîtriser les différentes techniques liées au garnissage et à l'habillage
  • Avoir une bonne visualisation spatiale des différents morceaux et se représenter l'objet terminé
  • Optimiser les parties cachées et les défauts
  • Couper les différents matériaux souples : tissus, microfibres, cuir...
  • Assembler et coudre des pièces, surpiquer
  • Savoir garnir : poser et tendre la housse, empocher, agrafer
  • Poser un galon de finition, clouter, effectuer toutes finitions invisible
  • Manipuler les grandes pièces
  • Régler sa machine ou sa table en fonction des besoins selon le mode opératoire
  • Entretenir son poste de travail et assurer la maintenance de premier niveau